Programme du FMML


  • 37 votes
Traductions: [fr] [pt_br] [es] [en]

Dimanche 22 mars | Lundi 23 mars | Activités autogérées | Hacklab | Expo | Activités FMML dans le FSM | Assemblée de convergence

Le 4e édition du Forum Mondial des Médias Libres (FMML) aura lieu du 22 au 28 mars. Cette nouvelle édition commence deux jours avant le Forum social mondial et se poursuit durant la durée de celui-ci. Le Forum mondial des médias libres est né dans le cadre des Forums sociaux mondiaux à travers la rencontre entre activistes en faveur de la liberté d’expression et ceux et celles engagés dans la lutte pour une autre information. Ces militant-es sont impliqué-es dans l’histoire des innombrables expériences et luttes menées par les médias alternatifs pour la reconnaissance du droit à la communication.
Cette 4è édition se tient deux ans après la dernière édition du FMML qui a rassemblé à Tunis des blogueurs, des journalistes, des communicateurs populaires, des associations, des producteurs de l’audiovisuel, des développeurs, des hackers et des chercheurs universitaires et indépendants.
La liberté d’expression, l’accaparement des savoirs, la gouvernance d’internet, le rôle des radios communautaires, la réappropriation de l’information, les enjeux autour les logiciels libres... sont autant de thématiques qui feront débat lors de ce 4è Forum.
La prochaine édition du FMLL sera aussi l’occasion de participer à la construction de la Charte Mondiale des Médias Libres, qui se veut un outil de lutte et de plaidoyer pour les différentes structures et organisations à travers le monde qui défendent la liberté d’expression et le droit à la communication.

Le lieu du FMML : l’ENIT (http://www.enit.rnu.tn/) les salles sont dans "Tour O.BAHRI 3eme étage " et l’amphie "Annabi "


Dimanche 22 mars

Matinée :

10h : Réunion Couverture Partagée entre les organisations du FMML (Flamme d’Afrique, Amarc, STRL, Ciranda, E-joussour, entre autres)
Lieu : 47 avenue Habib Bourguiba, 4e étage

Après-midi :

15h : Ouverture Officielle du FMML - Amphithéâtre Annabi, ENIT
Introduction générale : Erika Campelo, Ritimo
=> Garanties et violations de la liberté d’expression et du droit à la communication dans le monde et dans la région du Maghreb-Mashrek
Avec :
- Roberto Savio, fondateur et président émérite d’Inter Press Service (IPS)
- Maria Moukrim, directrice du portail d’information Febrayer.com
- Animé par Nozha Ben Mohamed, STRL
30 minutes pour le débat

16h30 : La lutte pour une autre communication et la Charte Mondiale des Médias Libres
=> Présentation de la dynamique du FMML et discussion sur les perspectives d’articulation des médias libres et le rôle de la Charte Mondial comme un outil de lutte et mobilisation.
Avec :
- Beatriz Barbosa, Intervozes
- Mohamed Legthas, E-joussour
- François Soulard, Traversées
- Said Essoulami, Centre Media Freedom -MENA
- Animé par Myriam Merlant, Ritimo
30 minutes pour le débat

18h : Ouverture des activités interactives dans le territoire du FMML
(Ces activités auront lieu tout au long du FMML et du FSM) :

  • Hacklab (mars 22-28) : programmation - Salle 419
  • Cine Medios Libres (mars 22-28) : programmation en construction
  • Expo Medios Libres (mars 22-28)

Lundi 23 mars

Matinée :

9h - 11h :

11h : Table-ronde : "Le dessin comme outil de résistance, ses atouts et ses limites" - Amphi ANNABI

L’objectif de cette table-ronde est d’échanger avec des dessinateurs tunisien, marocain, brésilien, français sur les atouts et limites du dessin de presse : quel est son rôle dans le processus d’information ? Quels avantages présente-t-il ? En quoi peut-on le considérer comme un outil de résistance ?
D’un autre côté, le dessin questionne : les formes d’humour sont-elles universelles quand les systèmes de référence ne le sont pas ? Comment éviter de mauvaises interprétations des messages ?
A travers leurs expériences, dessinateurs de presse et journalistes viendront débattre de ces questions qui interrogent leurs pratiques au quotidien, et témoigneront de leur utilisation du dessin comme moyen d’expression pour commenter, critiquer et éclairer à travers le rire une actualité et des situations sérieuses, voire dramatiques.

Avec la participation de :
- Khaled Gueddar, caricaturiste pour divers journaux : Al Asr, Demain Magazine, Bakchich... (Maroc)
- Nidhal Ghariani, dessinateur de presse connu pour son projet ERevolution (Tunisie)
- Carlos Latuff, caricaturiste pour divers journaux et organisations syndicales brésiliennes, spécialement connu pour ses dessins consacrés au conflit israélo- palestinien (Brésil)
- Sébastien Boistel, journaliste au Ravi (France)
Animé par Imane Bounjara, E-joussour
30 minutes pour le débat

Après-midi :

14h - Groupes de travail sur la Charte Mondiale des Médias Libres : salles : 301, 320, 334, 201

15h30 - Plénière de finalisation de la Charte et recommandations du FMML, amphi ANNABI

17h30 - Programmation du hacklab, cine-libre, exposition


Activités du 23 mars (de 9h à 11h)

  • Médias libres et hackeractivistes : quels enjeux de collaboration ?- salle 201, coordonné par RITIMO (Erika Campelo). Nos façons de communiquer ont radicalement changé ces dernières années avec les progrès réalisés dans les technologies de l’information et de la communication (TIC), et principalement Internet. Il faut pouvoir comprendre ce paysage technologique pour prendre la mesure des jeux de pouvoir actuels dans le domaine de l’information. Les usages alternatifs des TIC bousculent en effet les médias, de la production jusqu’à la diffusion de l’information : "Ils forcent à redéfinir les règles de fonctionnement des médias de masse autant que leur place et leur rôle". Les évolutions technologiques dans le domaine du numérique et l’instantanéité de l’information dessinent un nouveau modèle de médias pour le XXIe siècle. Quels sont les impacts pour les médias libres ? Quelles convergences créer avec les hackactivites, garant d’une Internet technologiquement neutre, libre et horizontale ?
  • Atelier de Vidéo participative « Expérimenter la vidéo avec des habitant-e-s...s’interroger sur sa posture professionnelle...réaliser des diagnostics...développer des projets innovants », salle 301, coordonné par l’Association Les Ziconofages (Christel LESCRAINIER). S’initier à l’accompagnement de personne ou de groupe, pour concevoir, réaliser et diffuser un projet audiovisuel avec une démarche participative. Cet atelier propose d’ enrichir ses pratiques professionnelles, militantes et de mutualiser des expériences. L’atelier s’adresse à tout le monde avec au programme : I/-Concevoir et réaliser un projet audiovisuel. Avec de la pratique et des apports théoriques : imaginer, écrire et réaliser des films courts grâce à des méthodologies simples et transférables. II/-Démarche participative c’est à dire donner l’envie et la possibilité d’agir sur son environnement. Expérimenter et partager des expériences et des savoirs des participants. Apprendre à reconnaître les potentialités d’un territoire pour se les approprier, les mobiliser et les partager. Mobiliser les habitant-e-s et des partenaires pour une coopération active.
  • Arte Tv - Médias Libres, les potentialités des médias alternatifs, salle animé par Arte TV - Radio Tv Web, salle 320 (Mario MARQUES). Présenter des documentaires, des archives, photos et interviews, d’habitants des communautés qui vivent dans les marges de la ville de Porto Alegre de Rio Grande Do Sul au Brésil, et débattre de l’importance des médias libres alternatifs, en faisant émerger les problèmes que les communautés marginalisées des grands centres urbains rencontrent avec les grands médias qui ne fournissant seulement que des informations négatives et en déposant un dédain social sur ces localités. L’idée est aussi de souligner le grand potentiel que les médias libres et alternatifs apportent pour les artistes locaux qui apparaissent et dont les nouveaux talents ne sont pas visibles dans les grands médias. Notre institution travaille directement autour de la vie des enfants, adolescents et jeunes, en démontrant d’autres possibilités pour vivre sans être quotidiennement encerclés par la violence, la prostitution et l’addiction aux drogues.
  • Défense des libertés sociales, salle 334 animé par l’ONG Compassion (Olivier Adji). Notre mission est de défendre les libertés individuelles et sociales et de promulguer le respect des libertés comme elles ont été énoncées dans les convention sur les Droits de l’homme.
  • Radios associatives- communautaires : Quel rôle pour lutter contre les discours de la haine et la xénophobie ?, salle 222, animé par EJoussour (Mohamed Leghtas).
  • Défis et perspectives de la Radio Associative en Tunisie, salle 418, proposé par le Syndicat tunisien des radios libres (Nozha Ben Mohamed). Table-ronde avec Habib Bel Aid (membre de la haute autorité indépendante de l’audiovisuel), Salah Fourti (secrétaire général du syndicat tunisien des radios libres) et Eman Jaradat de CMS.

Activités du 24 mars (de 10h à 12h)

  • Technologies populaires pour les médias libres, salle 201 coordonné par DTL ! Communicacion Popular (Federico Serano) Partager les savoirs techniques nécessaires à nos projets de médias, établir un groupe de solidarité technologique international pour garantir l’indépendance de nos médias. Activité destinée aux activistes de radios libres, intéressés par la question technique et par l’envie de partager . Partie 1 : Présentation du panorama des médias alternatifs et du cadre légal.Tour de table des médias et régions présentes. Situation des médias libres/commerciaux dans chacun des pays, accès et coût de la technologie. Partie 2 : Comment marche une radio ? Quels sont les éléments nécessaires pour faire naître le projet à moindre coût ? Dessin collectif d’un schéma de fonctionnement d’une radio. Partie 3 : Clinique de la radio. Comment prendre soins de ses équipements ? Echange sur les différents problèmes rencontrés lors des installations et au quotidien.
  • Les droits de la personne à l’ère de l’Interne, salle 222t coordonné par Alternatives (Feroz Mehdi). La présentation est destinée aux défenseurs des droits de l’homme, journalistes et juristes, en expliquant l’importance et les avantages d’être formé sur la protection de l’information et de la communication à travers des canaux sécurisés et comment contourner la surveillance d’Internet. L’activité abordera les thèmes suivants : la protection contre les logiciels malveillants et/ou espions ; la sécurisation par les mots de passe ; la destruction définitive et la récupération des données sur un ordinateur ; la protection des données sensibles ; la garantie de confidentialité et la communication anonyme.
  • Monitoring de la liberté des médias dans le Maghreb-Machrek, salle 301, conférence de 20min, coordonné par EJoussour (Mohamed Leghtas).

HACKLAB

LIEU : L’ENIT (Ecole d’ingénieurs) dans la SALLE 419 - El Manar 1

23 mars :

12h30 :
Réunion préparation hacklab

24 mars :

  • 10h : Programme ton capteur : Découvrir le monde des capteurs et de la programmation des objets interactifs à l’aide d’Arduino, animé par Les Petits Débrouillards (Sakada et Tamer), durée 1h30.
  • 11h30 : Anonymat : Montage d’un boîtier pour permettre les connexions à Internet au travers d’un VPN, de façon transparente, animé par Lorraine Data Network (Alexis Gavoty, Julien Vaubourg et Emile More), durée : 1h30.

25 mars :

  • 10h : PirateBoxes itinérantes : Apprenez à construire votre Pirate Box  ! coordonné par Lorraine Data Network (Alexis Gavoty/Julien Vaubourg/Emile More)
  • 11h30 : Social Web, transformer le web en réseau social - Peer-to-Peer
  • 14h : Déconnectez-vous : Découvrez l’univers du numérique et de la programmation sans ordinateur, coordonné par Les Petits Débrouillards (Guillaume REMAUD) ; durée : 1h30.
  • 15h30 : "Infrastructures numériques et mouvements sociaux : contradictions et convergences", coordonné par Media@McGill

26 mars :

SANS ACTIVITE

27 mars :

  • 11h30 : Capter le monde qui nous entoure, coordonné par Les Petits Débrouillards ; durée 1h30
  • 14h : Je n’ai rien à cacher  : Conférence de 20 minutes suivie d’un débat "Google pense que « si [nous faisons] quelque chose [que nous souhaitons] que personne ne sache, peut-être [devrions-nous] commencer par ne pas le faire » et que « la vie privée pourrait en réalité être une anomalie ». Pourtant nous utilisons tous plus ou moins ses services et ceux des entreprises qui développent le même mode de pensée sur Internet. Mais au fait, n’avons-nous vraiment rien à cacher ?" animé par Lorraine Data Network (Julien Vaubourg/Emile Morel).
  • 15h30 : Carto party  : Cartographiez vos actions, vos réseaux ou simplement les ateliers du FSM... Ici tout est prétexte pour mieux connaître les dessous des cartes !, coordonné par Les Petits Débrouillards (Pierre Devrey), durée : 2h.
  • 37 votes
Articles de la Rubrique